header banner
Default

Enquête confidentielle sur les clubs privés de Paris


À l'intérieur des clubs privés parisiens

Tour d’horizon de plus d’un siècle d’histoire de clubs privés, qui raconte un peu de la vie sociale parisienne, perpétuant un certain art de vivre et de french touch.

The Circle, Maison Villeroy.© Angelina Alonzi

The Circle, Maison Villeroy

VIDEO: L'arme redoutable des nightclubs Parisiens
Reportage Express

L’histoire

Le club se fond dans les murs d’un somptueux hôtel particulier datant de 1908, construit sur les plans de l’architecte Ernest Rahir, pour un descendant de la marque de céramique, faïence, mosaïque, terre cuite et cristal allemande, Villeroy & Boch. Le club privé se revendique d’une clientèle de fins connaisseurs d’art de vivre. Ouvert en 2020, c’est l’un des plus jeunes clubs privés parisiens.

Le lieu

33 rue jean goujon, VIIIe, un hôtel résidentiel cinq étoiles qui se présente sous les auspices d’une grande maison privée bourgeoise avec 11 appartements équipés de cuisine, suites ou chambres avec cheminées en marbre de Carrare et œuvres de Pierre Bonnefille, un restaurant étoilé tenu par le chef Sébastien Sanjou, un bar et une salle à manger historique recouverte de bois avec cheminée, moulures dorées à la feuille d’or, un spa somptueux avec des soins Holidermie, une salle de fitness et spa avec jacuzzi, sauna, hammam réservés aux membres du cercle et résidents, séances sport avec coach et salle de réunion. Majordomes à tous les étages, entrée d’honneur spectaculaire en marbre et façade néoclassique en pierre de taille inscrite aux monuments historiques. Un lustre en cristal de roche signé de l’Atelier Alain Ellouz longe l’escalier monumental sur trois étages. La maison peut se privatiser entièrement ou en partie.

Conditions d’entrée

Deux forfaits sont proposés, Onyx (1500 € de droit d’entrée +5000 €/an) ou Albâtre, 2500 €/an. Ils offrent différents accès au restaurant, bar, salle de réunion, fitness, événements privés, des réductions sur l’hébergement, les soins au spa, et offrent des accès aux propriétés Voile d’Or (Courchevel, St-Barth, St-Jean-Cap-Ferrat, New-York), qui font partie du même groupe. Ils donneront également accès à la toute nouvelle résidence new-yorkaise du groupe qui doit ouvrir ses portes cet été.

www.maisonvilleroy.com

Bibliothèque du Yacht Club de France.© Laurent Charpentier

Yacht Club de France

VIDEO: Une nuit dans un club parisien très select
BLING !

L’histoire

Créé en 1867 sous l’égide de Napoléon III, « la société d’encouragement pour la Navigation de plaisance », devenue Yacht Club de France, a notamment compté parmi ses membres l’explorateur polaire Jean-Baptiste Charcot, Jules Verne ou Eric Tabarly. Le club, sous le haut patronage du Président de la République, promeut la navigation sous toutes ses formes et veut transmettre la passion de la mer à travers des conférences, rallyes, sorties, cocktails et diners, afterworks, etc.

Chaque membre a droit à une concession de guidon, qui permet d’arborer les couleurs du club. Le Yacht club compte Parmi ses membres d’honneur, SM le Roi Felipe VI d’Espagne, SM le Roi Juan Carlos, SM Le Prince Souverain Albert II de Monaco. Ses présidents d’honneur sont le ministre chargé de la marine et celui de la marine marchande. Le club soutient des régates (Corsica Classic, Voile d’Antibes, Les Voiles de Saint-Tropez), en remettant notamment une précieuse Tape de Bouche — vestige de canons historiques, aux vainqueurs, organise des courses (Coupe d’Automne, Tour de France) et engage chaque année de nombreux bateaux en compétition, en plus d’éditer deux fois par an son propre magazine. Il est partenaire de grands événements de voile (Vendée Globe, Transat Jacques Vabre) et son réseau national et international permet d’accéder à ces événements mais aussi à d’autres prestigieux yachts clubs dits « alliés » comme le Yacht Club de Monaco, le Gstaad Yacht Club ou le Yacht Club Italiano. Le déjeuner des membres a lieu chaque 3e mardi du mois.

L’adresse

41, avenue Foch, XVIe. Le Yacht Club de France est né près de la Madeleine, et a plusieurs fois changé d’adresse avant d’atterrir en 1999 à son adresse actuelle. 500 m² dans un immeuble cossu de style Haussmannien, qui accueille les objets accumulés depuis 155 ans... En son épicentre, une bibliothèque de 3600 ouvrages historiques, qui peut être consultée sur rendez-vous avec le bibliothécaire du club, révélant des trésors, tels les carnets de bord originaux d’Eric Tabarly. Le « carré » du YCF, son restaurant, est ouvert aux membres pour déjeuner du lundi au vendredi et le mercredi soir, ainsi que le bar. Les salons de réception avec jardin et piano sont privatisables — toujours par ses membres — pour des événements. Ici, chaque mur raconte des histoires d’épopées marines à travers des photos, maquettes, tableaux, demi-coques ou trophées prestigieux.

Dresscode

La tenue pour les membres et leurs invités est le pantalon de ville, veste et cravate. Les jeans, « même de grands couturiers », et les baskets sont interdits. L’absence de cravate est tolérée avant 17h. Si vous n’en avez pas, le club pourra vous en prêter une le temps de votre présence à bord.

Conditions d’entrée

L’admission « ne se sollicite pas, mais se mérite » par l’intermédiaire de 2 parrains. Le club ne communique ni son droit d’entrée, ni sa cotisation annuelle, qui varie en fonction de l’âge. Néanmoins, nul besoin d’être propriétaire d’un yacht ou de collectionner les médailles et transats, l’essentiel est dans l’esprit et les valeurs du club. Les femmes sont les bienvenues puisqu’elles sont 70 sur un total de 500 membres.

www.ycf-club.fr

Le Paris Country Club.© Paris Country Club

Paris Country Club

VIDEO: 24 Heures dans l'ULTRALUXE Parisien
100% DOCS

L’histoire

Situé à 110 mètres d’altitude, au sommet du parc de Saint-Cloud, le Paris Country Club a une longue histoire. Du château moyenâgeux, il ne reste que le portail, sa porte cochère et les restes d’un ancien pont-levis du XVI-XVIIème siècles. Le Domaine de Foliosa, devenu le domaine de Fouilleuse est au XIXème siècle une prison pour jeunes garçons puis jeunes filles. En 1898, les Blanc, famille du fondateur de la SBM à Monaco et de l’hôtel Normandy à Deauville, acquièrent le domaine. L’architecte Léon Berthault y réalise une demeure prestigieuse de style anglo-normand, typique de l’ouest parisien, un champ de course et des écuries. L’Hippodrome ouvre ses portes en 1901. En 1952, le domaine est racheté par Marcel Boussac, industriel associé de Christian Dior. En 1981, nait le Country Club. Le site est classé monument historique en 1986. En 1991, un golf est ajouté au cœur du champ de course, puis en 2012, l’hôtel quatre étoiles Renaissance Paris Hippodrome de St-Cloud et son restaurant-grill, Les Hamptons.

L’adresse

121, rue du Lieutenant-Colonel-de-Montbrison à Rueil-Malmaison. Salle de sport, piscines, fitness, spa solarium, salle de cinéma, nurserie, activités enfants, restaurants, club de bridge, courts de tennis, accès au golf de Paris à l’hippodrome de St-Cloud, hôtel, espace télétravail, le lieu est somptueux et propose une foule d’activité physiques ou culturelles pour toute la famille. Elle est ouverte 7/7 de 7h à 23h.

Conditions d’entrée

3595 € par an, droit d’entrée 650 €, plus tarif d’inscription selon les sports pratiqués.

www.pariscountryclub.com

Le bar-bibliothèque du Saint James Paris.© Matthieu Salvaing

Saint-James Club

VIDEO: Fêtes Sauvages, Bar Éphémères - Les nouveaux Rois de la nuit Parisienne
Investigations et Enquêtes

L’histoire

La fondation Thiers a été créée en 1892 par la veuve du président Adolphe Thiers pour y héberger des étudiants brillants mais désargentés, en témoigne encore la sublime bibliothèque historique qui entoure le bar, dotée de 120 000 références. Le businessman et hôtelier Peter de Savary y fonde un club en 1987, comme il l’avait fait à Londres, Los Angeles et Antigua. Depuis 1991, c’est également un hôtel, le Saint-James Paris, redécoré dans l’ordre chronologique par Andrée Putman à son ouverture, puis Bambi Sloan et enfin Laura Gonzalez, en 2021.

L’adresse

5, place du Chancelier Adenauer, XVIe, un hôtel particulier Relais & Châteaux dans un parc avec fontaine, jardin et terrasse, spa Guerlain. Le restaurant, avec à sa tête l’excellentissime chef Julien Dumas, est réservé aux membres du club au petit-déjeuner et déjeuner, et propose des réservations prioritaires à ses membres au dîner. Un havre de paix, chic, parfait pour les rendez-vous professionnels ou personnels ou pour faire du sport dans un cadre de rêve. Le club organise des événements tout au long de l’année (dégustations, rencontres littéraires, conférences, etc.)

Conditions d’entrée

Chaque demande doit être recommandée par un membre actif et est suivie d’une visite du club et d’un rendez-vous, puis soumise à la direction pour accord. 1500 € de droit d’entrée, de 1500 € à 5000 € de cotisation annuelle en fonction du forfait choisi. Les avantages : L’accès au restaurant Bellefeuille, au bar-bibliothèque (en journée et en soirée), à la piscine et à la terrasse avec une remise de 10% sur la restauration et au spa, stationnement avec voiturier, casier privé et service de blanchisserie, événements du club, conciergerie clé d’or, invitation à l’hôtel, location de salons et mises à disposition d’un bureau, accès aux 190 clubs affiliés à travers le monde, ainsi qu’au practice et matchs du Polo de Paris.

www.saintjamesclub.com

L’Automobile Club de France.© Automobile Club de France

L’Automobile Club de France

VIDEO: LES SECRETS DU PLUS PRESTIGIEUX DES PALACES PARISIEN
100% DOCS

L’histoire

Premier automobile club du monde, l’ACF a été créé en 1895 pour les amateurs de belles carrosseries. L’idée est née du constructeur, coureur automobile, marquis, sénateur et cofondateur de l’aéro-club de France, Jules-Albert de Dion. Il organise le premier salon de l’automobile au monde aux Tuileries en 1898. Esquisse de la fédération automobile, le club organise la réglementation, valide les épreuves et les calendriers sportifs, propose l’amélioration des conditions de circulation et va même jusqu’à se mêler de tourisme. Membre de l’ACF, Jules Perrigot y écrira l’esquisse du code de la route en 1905.

L’adresse

Le club est propriétaire et siège depuis 1896 au 6-8 place de la Concorde, un espace de 15 000 mètres carrés à cheval entre l’hôtel du Plessis-Bellière et l’hôtel Cartier. Ce bâtiment jumeau de l’hôtel de Crillon, qui date de 1758, est à l’origine réalisé par le premier architecte du roi Louis XV, Gabriel, avec une façade classée monument historique, dotée d’un majestueux péristyle. Bibliothèque, piscine, théâtre, salle de cinéma, bar-lounge, restaurant, le club fonctionne quasi comme un hôtel, avec 120 salariés. La salle d’armes, l’une des plus anciennes de Paris, est toujours en fonctionnement : la fédération internationale d’escrime a été fondée à l’ACF... En point d’orgue, les salons Concorde et leurs 9 fenêtres XXL sur le balcon à colonnade, vue sur la Concorde, un rooftop à la vue imprenable et la bibliothèque Clément-Bayard, ses boiseries, sa mezzanine et ses 49 000 ouvrages de collection. Émerveillé par la piscine du Royal Automobile Club de Londres, le duc Decazes, bref premier ministre et membre de l’ACF, remplace en 1912 les garages par une piscine de 23 mètres de long avec salle de sport, bar et salon de repos. Avant-gardiste ! Le Président de la République est traditionnellement membre de l’ACF. Le club abrite également le siège de la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile).

Dresscode

Veste et cravate obligatoires au quotidien.

Conditions d’entrée

Pour faire partie des plus de 2000 membres de « l’auto » qui se retrouvent derrière ses portes capitonnées, il faut avoir l’aval de deux parrains déjà membres du club et de cinq personnes pour appuyer sa candidature, avoir son permis de conduire et intérêt réel pour l’univers automobile, ainsi qu’un dossier candidature béton qui sera examiné par 21 membres de la commission — visite à domicile incluse pour jauger de la personnalité et du lifestyle — et… Ne pas être une femme, puisqu’elles ne sont toujours pas autorisées en tant que membre à ce jour. Elles sont en revanche les bienvenues aux événements organisés par le club et comme accompagnantes. À l’issue d’un vote à bulletin secret, les membres du club pourront accepter ou non une nouvelle candidature, qui pourra honorer chaque jeudi le déjeuner des membres. Admission 10 000 € + 2400 € de cotisation annuelle.

https://automobileclubdefrance.fr

Le cabaret du Soho House Paris.© Alexandre Tabaste

Soho House Paris

VIDEO: Reportage ▸ Videur en boîte de nuit
Reportage Choc

L’histoire

Le concept de Soho House est fondé à Londres, au 40 Greek Street, en 1995 par Nick Jones, propriétaire du Café Bohème. Ses clients, des créatifs du quartier, deviennent vite des habitués. Pour leur offrir une nouvelle expérience, il installe dans les étages supérieurs de son restaurant à Soho un club privé. C’est la minuscule porte qui donne accès à ce dédale de trois maisons de ville georgiennes rassemblées, aux espaces biscornus, qui lui inspire l’idée. En 2003, Soho House s’installe à New-York, Berlin et West Hollywood ouvrent en 2010, Hong-Kong en 2019, Rome en 2021, Copenhague et Stockholm en 2022. À suivre, Mexico, Bangkok et Manchester. La légende veut que Meghan et le Prince Harry se soient rencontrés pour leur première date au Soho House de Dean Street, à Londres. Cela en dit long sur la discrétion du lieu, qui interdit les photos dans toutes ses adresses à travers le monde.

L’adresse

45-47 rue La Bruyère, IXe, une sublime bâtisse du 19e siècle, un temps propriété de la famille de Jean Cocteau, inaugurée par Soho House en 2021, avec une architecture extérieure réhabilitée par Perrot & Richard. Dans cet hôtel intimiste de 36 chambres, un mix d’héritage français et british (papier peint William Morris, Robert Kime et de Gournay), une touche Art déco, des fleurs et des dessins au mur, inspiration du Cocteau période Santo Sospir, la villa qu’il a redécorée de peintures murales à Saint-Jean-Cap-Ferrat. Vestiges historiques de l’hôtel, son sol en marbre noir et blanc, ses baies vitrées immenses, son escalier central et sa sublime porte d’entrée d’origine. Au premier étage, la piscine extérieure et de confortables sofas dominent le jardin d’hiver et son toit ouvrant. Au sous-sol, se niche une charmante salle de cabaret pour les spectacles et les projections, avec plafond en soie et fauteuils de velours, dans une ambiance intimiste face à un bar tout aussi théâtral. Au health-club, on peut laisser son linge sale qui sera lavé en 24H une fois la séance de sport passée. Au rez-de-chaussée, différents espaces pour se poser, boire, manger, recevoir ses rendez-vous, de la salle de réception avec cheminée, au petit salon, entouré d’œuvres d’art et de plantes vertes, de mobilier en rotin ou en osier. La cible ? « Toute personne ayant fait ses preuves et s’étant fait connaître dans le domaine de la création ». En ligne de mire, la promesse d’un réseau international. Pour cela, des événements sont organisés au quotidien. Les membres peuvent accueillir trois invités à la fois.

Dresscode

« S’abstenir de porter une tenue vestimentaire professionnelle (costume, veste, cravate) ». Les ordinateurs portables sont tolérés au Salon, Petit Salon, Séjour, au Bar, du côté gauche du jardin d’hiver jusqu’à 18h, dans la cour jusqu’à 13h. Appeler depuis son téléphone portable est interdit en dehors de zones spécifiques, les photos y sont interdites pour que le bien-être de chacun y soit préservé. Le règlement intérieur interdit d’« approcher, déranger ou solliciter d’autres personnes, au sein du Soho House, qu’ils ne connaissent pas, personnellement. ».

Conditions d’entrée

2000 € par an pour Soho House Paris + 525 € de droits d’entrée. Pour les moins de 27 ans, 700 €/an + 300 € de frais d’entrée. Forfait Soho Friends, 140 € par an. Abonnement international : 2750 € par an ; moins de 27 ans 1250 € par an + 525 € de droits d’entrée.

www.sohohouse.com

L'Aéro-club de France.© Aéro-club de France

Aéro-club de France

VIDEO: Un an au Martinez : dans les coulisses d'un palace mythique
BLING !

L’histoire

La première institution aéronautique au monde, « d’encouragement à la locomotion aérienne » a été créée le 20 octobre 1898 par 52 membres de l’Automobile Club de France. Son premier siège était d’ailleurs 6-8, place de la concorde, à l’ACF. Le Club crée un parc à ballons sur les hauteurs de Saint-Cloud, et propose des baptêmes de l’air qui amuse le tout Paris. Il organise coupes et prix, homologue des records, décerne des brevets (Louis Blériot aura le N°1) et médailles, organise conférences et prix. Il crée pour ses membres propriétaires d’un avion de tourisme le « club Roland Garros » à Orly (l’occasion de rappeler que Roland Garros était un aviateur, pas un tennisman). « Plus haut, plus vite, plus loin » devient la devise de l’institution, reprise par la FAI (Fédération Aéronautique Internationale). Contrairement à de nombreux clubs réservés aux hommes, le cercle est ouvert aux femmes pilotes depuis son origine et aujourd’hui présidé par la championne de voltige Catherine Maunoury.

L’adresse

6, rue Galilée, XVIe, depuis 1931. Un immeuble de style haussmannien datant de 1880 et construit pour le patron de presse et banquier Victor Desfossés, mécène de Gustave Courbet. Il y installe un salon en théâtre à l’italienne pour sa fille qui se rêve actrice, aujourd’hui le salon Doran. La cour d’honneur pavée a également été préservée. L’entrée du club est particulièrement impressionnante avec son lustre de cristal et ses colonnades, ses fauteuils clubs et son hélice suspendue. Le restaurant est ouvert du lundi au vendredi, les salons et le restaurant peuvent être privatisés pour des évènements.

Conditions d’entrée

Reconnue d’utilité publique, l’association demande une cotisation de 200 € annuelle et offre l’abonnement à la revue de l’Aéro-club de France. Dons bienvenus. La cotisation (68 € à votre charge après déductions) et les dons sont déductibles de la déclaration d’impôts. Pour candidater, il faut la signature de deux parrains du club, la liste des associations et clubs auxquels vous appartenez, le modèle de votre avion si vous êtes propriétaire, votre fonction si vous êtes instructeur, la liste de vos distinctions et décorations civiles, militaires ou aéronautiques. Le conseil d’administration se réunit chaque trimestre pour délibérer.

https://aeroclub.com

Le Silencio.© Alexandre Guirkinger

Silencio

VIDEO: Le Prince et la banquière, enquête sur un club financier très privé
Investigations et Enquêtes

L’histoire

Créé en 2011 sous le Social Club, à six mètres sous terre, par le producteur Arnaud Frisch (Wanderlust), Silencio est un club privé résolument ancré dans l’époque qui propose une sélection culturelle pointue (concerts, talks, projections, etc.) dans un espace où l'on peut échanger, retrouver « les bonnes personnes » de manière informelle, explorer l’ère du temps de manière « différente et cool ». Le décor rend hommage au cabaret du film « Mulholland Drive ». Pas étonnant puisque c’est le réalisateur du film lui-même, David Lynch, aidé de Raphael Navot, qui signe le décor et le mobilier. La scène se découvre derrière un lourd rideau rouge coulissant, face à une piste de danse, un bar, club, une bibliothèque et un cinéma. « On a cherché une personnalité qui pourrait incarner la transversalité du projet. David Lynch fabriquait des meubles chez lui, et c’était la première fois qu’il designait un lieu. Raphael Navot a développé ses idées, le tout pendant un an et demi. L’architecture et le design sont au cœur du projet, » explique son fondateur. Le club s’adresse principalement à la communauté créative, internationale, tendance french touch.

Les adresses

142, rue Montmartre (IIe), l’adresse historique du Silencio depuis 2011, hébergeait autrefois les imprimeries de l’Aurore et de l’Humanité. « C’est là que ‘J’accuse’ a été imprimé, un endroit chargé d’histoire », commente Arnaud Frisch. Il cache un club, une petite salle de cinéma, une collection de livres de design sous ses bancs et des cocktails en pression par Remy Savage au bar. L’expérience est complétée par le Silencio des Prés (ex-Beau Regard, 22, rue Guillaume Apollinaire, VIe), ouvert en 2021 : Là, on trouve un restaurant signé Guillaume Sanchez, une terrasse, un café littéraire, un club de jazz et un cinéma, le tout designé par le duo Studio KO. De mai à octobre, le beach-club El Silencio ouvre ses portes à Ibiza, avec un décor de Moredesign. La plage naturelle a été aménagée de manière minimaliste avec des matériaux locaux, une piscine et un centre wellness, ainsi qu’une carte signée par le chef Mauro Colagreco.

Conditions d’entrée

1200 € pour l’adhésion annuelle, 600 € pour les moins de 30 ans et pour ceux qui viennent de l’étranger. Les membres bénéficient d’un accès exclusif à la programmation culturelle du Silencio (avant-premières, talks, concerts, etc.) et hors les murs (Miami Art Basel, festival de Cannes, Biennale de Venise, etc.), ainsi qu’un accès prioritaire aux soirées et dîners de chefs. L’accès exclusif au Silencio des Prés en journée 7/7, de 9H à 18H pour coworking, déjeuners et rendez-vous et au réseau international de clubs comme Neuehouse aux États-Unis ou Club Matador à Madrid. Le soir, réduction de 50% au restaurant. Un diner pour quatre personnes est offert le jour de votre anniversaire. Silencio des Prés est ouvert aux non-membres le soir et le weekend.

www.silencio-club.com

Le Tir aux Pigeons.© Tir aux Pigeons

Le Tir aux Pigeons

VIDEO: Le Bois de Boulogne sous Haute Surveillance ! Reportage
BRIGADES D'ÉLITE

Histoire

Située entre Bagatelle et le Jardin d’Acclimatation, la pelouse de Madrid est depuis 1865 dédiée au sport. D’ici, elle ressemble toujours paysage des chasses royales du début du XVIIIe siècle. Dès le second empire, le bois de Vincennes et de Boulogne sont cédés à la ville de Paris pour y promouvoir l’activité physique. Sur le modèle des parcs londoniens et sur les instructions de Napoléon III, lacs, iles, rivières et cascades y sont ajoutées dès 1852. En hiver, le patinage est à la mode, mais l’activité, non encadrée, devient dangereuse. Le cercle des patineurs est créé sur un plan d’eau peu profond, sur dessiné par Adolphe Alphand, pour éviter les noyades. L’Empereur et l’Impératrice eux-mêmes viennent y patiner et de grandes fêtes sur glace y sont données… En 1866, l’association étend ses activités au tir et le club nait en 1899. Premier club de tir en France, il compte Pierre de Coubertin parmi ses membres, qui viennent s’entrainer au Ball-trap et au tir aux assiettes. Depuis 2007, c’est la ligue de tennis de Paris qui gère l’espace et les plus grands champions sont venus s’entrainer sur ses 21 courts de tennis en extérieur.

L’adresse

Route de l’Etoile, bois de Boulogne, XVIe. Le pavillon principal, de style anglo-normand abrite l’administration du club et la ligue de tennis. Il est entouré d’un restaurant, d’une salle de sport, d’une piscine extérieure de 25 mètres ouverte d’avril à octobre, d’un parcours de santé, de terrains de foot et de basket, d’aires de jeux pour enfants. Le bridge est une activité traditionnelle du Tir, et de nombreuses animations y sont organisées (pilates, zumba, krav maga). Et dès que le temps le permet, tout le monde dehors. L’espace boisé qui l’entoure est désormais préservé pour sa biodiversité.

Conditions d’entrée

Sénateurs, ambassadeurs, banquiers, grands patrons sont membres historiques de ce club qui compterait près de 45 salariés et 7000 membres. La règle d’or veut qu’on n’y parle ni de politique, ni de business. La légende dit que la liste d’attente s’étend sur plusieurs années. Les nouveaux arrivants doivent être cooptés par deux parrains. Cotisation annuelle : 6000 € de droit d'admission, 1500 € environ de cotisation annuelle.

www.letir.fr

Le Polo de Paris.© Polo de Paris

Polo de Paris

VIDEO: Résidences fermées, les nouveaux ghettos de riches
Investigations et Enquêtes

L’histoire

Fondé par le vicomte de La Rochefoucauld en 1892, le cercle du polo, posé en pleine nature entre Longchamp et Bagatelle est le plus vieux polo club français. Les premiers matchs ont lieu en 1891 au Tir au Pigeon : ce sport tout juste importé d’Inde via l’Angleterre, séduit les gentilhommes en quête de lieux enchanteurs et le bois de Boulogne s’y prête à merveille.

L’adresse

Route des Moulins, XVIème. Neuf hectares au cœur du bois de Boulogne, entouré d’un practice de golf, d’une salle d’escrime et aux beaux jours une tribune remplie de 300 personnes face à d’élégants bâtiments de style normand à partir d’un modèle conçu par le Comte de Urribaren. Le karaté et l’équitation font également partie des activités phares du club. Un manège et un promenoir, une carrière et un spring-garden complètent l’hôtel pour équidés de 179 boxes.

Dresscode

Veste et cravate exigée au club. Pour les joueurs de polo, service exceptionnel de laverie et botterie, des maillots et bottes par Joaquim pour le nettoyage et cirage avant le prochain match.

Conditions d’entrée

Deux parrainages pour cooptation. 15.000 € de droits d'entrée, plus 800 € de cotisation annuelle, plus un droit d'inscription par sport (polo, golf, tennis, équitation, escrime). Compter environ 720 € par mois pour l’hébergement d’un cheval dans un box. Forfait « les Amis du Polo », avec accès au restaurant tous les jours sauf le dimanche, et possibilité d’y organiser des événements, parrainée par un membre du Polo depuis plus de 5 ans, mais comme la liste d’attente s’étend entre 2 et 5 ans... Le compte est bon.

www.polodeparis.com

Le nouveau décor du Ritz Club & Spa à Paris. Au plafond, une fresque céleste.© Thomas Dudan

Ritz club & Spa

VIDEO: Le Mariage À 1 Milliard $ De La Princesse Sheikha Mahra
King Luxury France

L’histoire

Situé entre l’hôtel de Gramont et Crozat, cet ancien hôtel particulier de l’architecte Pierre Bullet, sur des plans de Jules Hardouin-Mansart est en pierre de taille et date de 1702. Sa façade, classée monument historique, s’ouvre sur l’une des plus belles places de Paris, la place Vendôme. Le Ritz Club, lui, a ouvert ses portes après la rénovation monumentale de l’hôtel lancée par son propriétaire, Dodi Al-Fayed, à la fin des années 1970.

L’adresse

15-17, place Vendôme, Ier. Entièrement rénové en 2022, le club compte sa propre entrée, toute bleue, sur la place Vendôme, en plus de l’accès depuis le lobby du palace. En descendant les escaliers surplombés d’une sculpture de fleurs de porcelaine monumentale, le Ritz Club & Spa s’ouvre sur du marbre blanc et des bouquets de fleurs somptueux. Les fleurs sont le fil rouge du lieu, et ont donné leur nom au soins signatures, en hommage aux favorites des clientes historiques de la maison : L’edelweiss de Marie-Louise Ritz, l’iris de Colette, l’orchidée de Zelda Fitzgerald ou la rose d’Ingrid Bergman. Le temple parisien dédié à la forme et à la beauté, ouvert de 6h30 à 22h, propose plus de 40 cours de sport et activités bien-être dans 15 disciplines, dispensés chaque semaine par des coachs, exclusivement pour les membres. Coaching sur mesure, équipement high tech, sauna, hammam, le club est un écrin précieux. On murmure qu’il n’accepterait pas plus de 500 membres, mais l’hôtel mise sur la discrétion totale de son activité. La piscine, dite salon aquatique, l’une des plus belles de Paris, est réservée comme l’ensemble du club aux membres et aux clients de l’hôtel. Elle déploie ses 16x9 mètres de long dans un véritable décor de cinéma, sous un ciel en trompe-l’œil, entourée de balcons comme dans un théâtre à l’italienne. Sous l’eau, une playlist est diffusée pour ne pas s’ennuyer durant ses longueurs. Le Floral Bar prolonge cet espace et propose une carte healthy avec salade florale (390Kcal, 42 €) et cocktails détox à l’honneur. David Mallett, l’un des maîtres de la coiffure parisienne, y tient salon. Les soins corps et visages sont signés Biologique Recherche, le maquillage Serge Lutens et la beauté des extrémités, Manucurist.

Conditions d’entrée

Elle s’élevait à 3600 € il y a quelques années mais le club ne communique ni son droit d’entrée, ni sa cotisation annuelle.

https://www.ritzparis.com

Le Cercle de l’Union Interalliée.© Cercle de l’Union Interalliée.

Le Cercle de l’Union Interalliée

VIDEO: La folie des soldes - business, arnaques et bonnes affaires - Documentaire - EDL
Reportages et investigations

L’histoire

Créé en 1917, lors de l’entrée en guerre des États-Unis, le Cercle est pensé comme un lieu offrant « des ressources morales et matérielles aux officiers et personnalités de la triple entente » (à l’époque, la France, l’Angleterre et la Russie), l’Interallié « contribue à maintenir un art de vivre à la française et de ce fait, au rayonnement de la France ». Il devient un lieu d’échange pour les élites, officiers et responsables politiques et économiques. Le club a toujours été un hôte régulier de souverains et chefs d’état de passage à paris. Le Général de Gaulle le considérait comme « l’ambassade de France à Paris », en plus d’être un haut lieu d’activités culturelles et artistiques. Le Maréchal Foch l’a présidé et en est membre fondateur, Valery Giscard d’Estaing en a été, tout comme Claudel, Malraux, Louise de Vilmorin, Paul Valery ou André Gide ou, plus récemment, le créateur Jean-Charles de Castelbajac.

L’adresse

Au 33, rue du Faubourg Saint-Honoré, dans l’hôtel particulier Perrinet de Jars, propriété du Cercle rachetée à Henri de Rothschild en 1920, construit en 1714 par l’architecte Pierre Grandhomme et monument historique depuis 1928. Le club compte aujourd’hui 3300 membres qui peuvent louer les salons de réception, déjeuner au restaurant, et se remettre en forme dans l’exceptionnelle piscine, salle de sport et hammam avec vue sur le parc de 4500 mètres carrés… à deux pas de l’Élysée. L’adresse héberge également Le Cercle de L’Union, une association indépendante, créée à l’origine des courses d’obstacles en France. Elle reçoit aussi les membre du Siècle pour leur diner mensuel.

Dresscode

Veste et cravate obligatoires pour les messieurs dans les salons, le bar, la salle à manger et le jardin. Le « blue-jean » n’est pas considéré ici comme « une tenue de ville ».

Conditions d’entrée

Deux parrains doivent se porter garant de votre bienséance, après quoi, la commission d’admission délibèrera sur votre sort. Admission : 4200 € + cotisation annuelle entre 1310 et 2340 € (non confirmé par le club).

https://union-interalliee.fr

L'intérieur du restaurant Maxim's à Paris.© Marc Piasecki/Getty Images

Le club des Cent

VIDEO: Le bois de Vincennes, où on exerce le plus vieux métier du monde
Investigations et Enquêtes

L’histoire

Fondé à paris en 1912 par des journalistes gastronomiques, éminences grises du Guide Michelin, le club défend la gastronomie française comme personne, dans le respect du produit et des recettes du terroir. Le club a été créé pour que les 100 « maîtres » puissent trouver de dignes refuges gastronomiques dans une France encore peu quadrillée. Critères : « Un club de touristes automobiles sérieux, batteurs de routes émérites qui tiennent par-dessus tout à ne pas s’embêter dans la vie (…) Nous voulons avoir la liste complète des seules bonnes auberges, (…) où l’on mange de très bonnes choses sur de la vaisselle propre et avec du linge bien blanc ». L’idée de réussir à se restaurer avec excellence dans une France où la vitesse auto ne dépassait par 40km/h était alors un sacré challenge… Depuis, patrons du CAC 40 ou fins gourmets, les noms sont plutôt secrets mais on sait qu’Alexandre Arnault, Martin Bouygues, Erik Orsenna, Bernard Pacaud, Jean-Pierre Vigato, Guillaume Gallienne, Albert II de Monaco, Alain Ducasse en font partie. Tout comme Bernard Pivot, Philippe Bouvard ou Pierre Arditi qui ont cosigné le livre « Les 100 ans du Club des Cent » (Ed. Flammarion). La légende dit qu’une seule femme aurait réussi à devenir membre, contrairement à Sarah Bernhardt, qui disait ouvertement son regret de ne jamais avoir pu y entrer… On peut voir leurs rares diplômes affichés dans les tables les plus influentes de Paris (au Bristol ou chez Apicius période Vigato, etc.). Cette année, c’est Stéphanie Le Quellec qui a reçu le fameux « graal ». Le club promeut discrètement et avec fidélité les talents de la gastronomie et édite un guide réservé à ses membres.

L’adresse

Cet influent cercle de gastronomes est sans domicile fixe, mais après s’être rassemblé pendant longtemps chez Maxim’s, le traditionnel déjeuner du jeudi organisé par un « brigadier », membre du club qui change chaque semaine, a lieu désormais hors les murs à la découverte des plus belles tables de Paris, de France et de Navarre. Une sélection d’adresses toujours exceptionnelles ou en devenir, car le club a cette vocation de soutenir et faire émerger de nombreux chefs désormais reconnus et sa vocation tient surtout dans la découverte. Chaque réunion du club se limite aux camarades, sauf lors de deux diners annuels où les invités sont les bienvenus.

Conditions d’entrée

Pour rejoindre les 150 « camarades » — dont toujours 100 titulaires —, ne pas avoir plus de 65 ans et travailler, être parrainé par deux membres et participer au déjeuner du jeudi, obligatoire. Une fois à table, pas besoin d’attendre son voisin pour le premier coup de fourchette. Par contre, attention à la conversation, elle est strictement réservée à la gastronomie et ce qui s’ensuit. La légende dit que la sélection est draconienne et basée sur ses connaissances gastronomiques et œnologiques, face à 18 membres de jury. 1000 € de cotisation annuelle.

Pour Marcel Proust, le Jockey Club est « le cercle le plus fermé du monde ».

© Culture Club/Getty Images

Jockey Club

VIDEO: Les Cultissimes Grosses Têtes #56 - Intégrale du mardi 29 mai 2007 avec Jean d'Ormesson
Philippe Bouvard Officiel

L’histoire

Créé en 1834 comme une « société d’encouragement pour l’amélioration des races de chevaux en France », le club organise les premières courses à Chantilly et patronne le prix du Jockey Club depuis 1836. Ducs, princes, notables, personnalités, noblesse étrangère et dandys en sont à l’origine. Il est une garantie de « bon ton » qui peut se résumer ainsi : « Un beau nom, une existence brillante, le goût des chevaux et de la dépense assurent l’admission au jockey », comme l’écrivait en 1864 le journaliste Charles Yriarte. Pour Marcel Proust, c’est « le cercle le plus fermé du monde ». On y recherche « des manières de vivre identiques », et cultive « le snobisme de l’argent discret ». Il est relié à des clubs étrangers comme le Turf Club de Londres, le Somerset Club de Boston ou le New Club d’Edimbourg.

L’adresse

Au 2, rue Rabelais, VIIIe, depuis 1925, où l’on sert toujours en gant blanc au restaurant.

Conditions d’entrée

Deux parrains, plus l’accord de 5/6ème des membres. 555 € de cotisation annuelle, droit d’admission 1 175 €. Il compte plus de 1200 gentlemen only, les femmes ne pouvant pas en être membre. Liens généalogiques examinés de près.

Sources


Article information

Author: Brittany Williams

Last Updated: 1702413961

Views: 865

Rating: 4.4 / 5 (94 voted)

Reviews: 82% of readers found this page helpful

Author information

Name: Brittany Williams

Birthday: 1952-09-21

Address: 76645 Kyle Isle, Port Robertstad, ND 67551

Phone: +3857078351386960

Job: Article Writer

Hobby: Magic Tricks, Poker, Aquarium Keeping, Backpacking, Horseback Riding, Wine Tasting, Geocaching

Introduction: My name is Brittany Williams, I am a unguarded, Determined, Open, Precious, brilliant, ingenious, skilled person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.